Atelier Interprofession de l’Aviculture du Bénin

Suite à la restructuration de la filière avicole au Bénin et la définition de nouvelles priorités en faveur de ce secteur d’activités dans le Programme d’Actions du Gouvernement, une rencontre a été organisée par l’interpofession de l’ aviculture avec l’appui du PARASEP.

Cette rencontre a été l’opportunité de présenter le projet de centre de services d’intérêts communs aux acteurs du monde paysan. Le but étant de permettre à l’inter profession de disposer des capacités et des outils pour développer son offre de services à ses membres et renforcer la compétitivité du secteur. Une ambition légitimement soutenue par le gouvernement.

Il va sans dire que le premier défi que devra s’atteler à relever le Partenariat Public-Privé est celui de la limitation des importations. Il s’agit d’accorder une priorité à la production intérieure, afin qu’elle puisse prendre le pas sur les importations, ou à défaut, équilibrer les comptes.

 

Dîner-débat CIPB sur le thème: « Le Karité béninois entre promotion de la femme rurale et création durable de valeur ajoutée »

Le CIPB avec l’appui du PARASEP, de FLUDOR Bénin, de la GIZ et de l’Association Karité Bénin a organisé  ce 07 avril 2017, dans la salle Baobab du Novotel Orisha, un dîner-débat sur la thématique: « Le Karité béninois entre promotion de la femme rurale et création durable de valeur ajoutée ».

Les débats ont permis de mieux appréhender l’ensemble de la filière karité au Bénin, ses débouchés et l’approche des autorités gouvernementales.

L’assistance a été éclairée à la fois à travers:

  • Un exposé de l’expert en Karité; Le Docteur Césaire GNANGLE
  • Les doléances de la représentante des femmes du secteur Mme Mémounath KORA
  • Le mot du Ministre de l’Agriculture de l’élevage et des pêches M. Delphin KOUDANDE

Plusieurs autres intervenants de la filière étaient également présents et ont apportés un éclairage sur leur implication dans l’activité.

L’intervention du PARASEP consistera essentiellement à aider à structurer la filière pour en améliorer la compétitivité à travers la formalisation de l’inter profession et la disponibilité de services destinés à faciliter les interventions des uns et des autres tout au long de la chaîne de valeur.