SÉANCE D’OUVERTURE DES OFFRES APPEL A PROPOSITIONS N° 001/PARASEP/09/2017

Le Coordonnateur du Projet d’Appui au Renforcement des Acteurs du Secteur Privé (PARASEP) a l’honneur d’inviter tous les soumissionnaires (ou leurs représentants)  à la séance d’ouverture des offres qui se tiendra le lundi 09 avril 2018 à partir de 8h30 à l’INFOSEC

Séance d’informations sur les appels à projets à Allada – 19 octobre 2017

Poursuivant sa tournée d’informations sur l’appel à projets sur les filières ananas, aviculture et karité, la Céllule de Maîtrise d’Ouvrage Déléguée du PARASEP était au contact des acteurs desdites filières et des chefs d’entreprises du Sud-Bénin ce jeudi 19 octobre 2017 dans la salle de conférence du centre GERME d’Allada.
Si à Parakou, les acteurs de la filière Karité étaient à l’honneur, à Allada ce furent principalement les acteurs des filières ananas et aviculture. Il s’agit en l’occurrence d’organisations et groupements de producteurs, transformateurs, commerçants et exportateurs de l’ananas et ses dérivés mais aussi de la chaîne de valeur des acteurs de l’aviculture.

Séance d’informations sur les appels à projets à Parakou – 18 octobre 2017

La salle de conférence du centre Guy RIOBE de Parakou a servi de cadre ce mercredi 18 octobre 2017 à une séance d’informations à l’attention des acteurs du secteur privé de la région septentrionale du Bénin sur l’appel à projets du PARASEP. Il s’agit notamment des chefs d’entreprises, des responsables d’ONG, mais surtout des acteurs de la filière karité (acteurs des chaînes de valeurs et groupements de femmes ramasseuses et transformatrices). 

Atelier de sensibilisation sur L’APPEL A PROPOSITIONS N° 001/PARASEP/09/2017

Le vendredi 06 octobre 2017 de 9h 42 à 13 h, la salle de conférence de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Bénin a eu du mal à contenir environ 150  personnes venant  de Ministères et  des Agences, Services et Directions affiliés sectoriels ; Partenaires Techniques et Financiers, Organisations Patronales et de Chambres consulaires ; Organisations professionnelles des filières ananas, aviculture et karité et des Industriels ; Consultants et membres de l’équipe PARASEP

DSC00072DSC00071

Le Mot de bienvenue et d’ouverture a été adressé par la directrice de cabinet du président de la CCIB ,Présidente du Conseil Exécutif du PARASEP, qui a précisé qu’il s’agissait d’une phase importante du projet car elle prend en compte les bénéficiaires potentiels et acteurs directs. Elle a rappelé l’intérêt capital de la séance est à double titre, d’une part comme une occasion  de mieux maîtriser les procédures et critères de sélection des projets,  et d’autre part comme une opportunité  d’échange avec la maîtrise d’ouvrage déléguée.

Suivra ensuite le mot du Président du Comité de Pilotage du PADSP, le Directeur de Cabinet du Ministère du Plan et du Développement, qui a rappelé  que le PARASEP est un programme intégrateur qui prend en compte des filières ciblées par le PAG,  et qui est tourné exclusivement vers le Secteur Privé. Il a insisté sur la nécessité pour le PARASEP d’ appuyer des projets à très forte valeur ajoutée dans la plus grande transparence en vue de  combler les attentes du Gouvernement.

Les  remarques introductives des deux partenaires techniques et financiers du PARASEP, à savoir l’UNION EUROPENEENNE et l’AFD, ont suivi.Le Représentant de l’Union Européenne, dans son propos, s’est réjoui que  le PARASEP soit enfin  entré dans la phase active que tout le monde attendait.

Il a relevé quelques contraintes liées au développement des filières cibles du PARASEP, à savoir la taille réduite des producteurs et transformateurs, les difficultés à se conformer aux normes de qualité, les difficultés liées à l’accès aux financements… Il a réitéré les souhaits  d’une transparence dans le processus de sélection des projets et d’une grande capacité des projets choisis à gérer des impacts durables.

La représentante de l’AFD a demandé pour sa part  un maximum de flexibilité afin d’atteindre des résultats concrets et surtout visibles.

DSC00069

Le Coordonnateur du PARASEP a ensuite présenté  le processus d’appel à Projets et les directives aux soumissionnaires:

Il a fait  référence au Document partagé à tous les participants présents intitulé : APPEL A PROPOSITIONS N°001/PARASEP/09/2017 POUR LA PRÉSÉLECTION DE PROJETS CONTRIBUANT A LA COMPÉTITIVITÉ DES FILIÈRES ANANAS, AVICULTURE et KARITÉ.

Il a rappelé  en premier lieu sur les différentes étapes et dates butoirs :

  1. Large publication dans les médias des appels à projet qui a démarré depuis le 19 Septembre 2017 ;
  2. Réunion d’informations le 06 Octobre 2017 ;
  3. Date limite des demandes (individuelles ou à caractère collectif) d’éclaircissement qui se feront exclusivement en ligne suivies d’une large diffusion des réponses sur le site internet : le 12 Octobre 2017 ; Il est donc vivement recommandé de visiter le site régulièrement pour suivre les activités liées à cet appel à Projets ;
  4. Date limite de réponse aux demandes d’éclaircissement, le 21 Octobre 2017 ;
  5. Date limite de soumission et de dépôt physique ( pas de dépôt par mail) au siège du PARASEP à Cadjèhoun : le 02 Novembre 2017 à 17 heures locales ;
  6. Deux semaines après le dépôt physique, c’est à dire le 17 Novembre 2017, 20 projets seront présélectionnés, les promoteurs informés après les travaux du Comité de sélection. A partir de ce moment, démarrera et ceci pendant deux semaines,  le processus de signature de  mémorandum entre le PARASEP et les présélectionnés pour préciser les conditions d’appui au montage de leurs projets  par le PARASEP ;
  7. Cette assistance technique aux  projets présélectionnés, qui devrait durer trois mois, débutera le 1er Décembre 2017 et s’achèvera le 1er Mars 2018. Cette assistance permettra d’une part de vérifier l’exactitude des informations contenues dans les dossiers de présélection et d’autre part d’affiner  la mise en forme des projets présélectionnés sous une forme soutenable et
  8. A l’issue de cette étape, une phase de sélection finale des projets  retenus pour l’appui s’engagera. Elle permettra de sélectionner un certain nombre de projets et de diriger les  autres qui  seront déjà sous forme soutenable et bancable vers  d’autres sources d’appui potentiel en dehors du PARASEP. Les projets retenus pour bénéficier de la subvention sur  les trois filières devraient être  équitablement répartis, sous réserve  de la qualité des projets..

 

Le Coordonnateur a poursuivi  sur la typologie et la caractérisation des projets,  répartis en deux lots,  dont le premier dans une enveloppe d’environ 787 000 000 FCFA, concerne les projets de services visant l’efficience de la filière à travers  le développement des capacités et le renforcement des compétences et des outils de structuration de la filière.. Ces projets plutôt portés par les associations, les organisations professionnelles ou les interprofessions, devront se situer dans une  fourchette de demande de subvention  située entre 130 000 000 et 260 000 000 de FCFA représentant un maximum de 90% des coûts éligibles du projet.

Le deuxième lot  concerne des projets d’investissement collaboratif et inclusif pour la création de valeur ajoutée par des groupes d’entreprises, dont la fourchette de demande de subvention  est située entre 200 000 000 et 400 000 000  de FCFA, représentant au maximum 80% des coûts éligibles.

Il faut signaler que pour tous les projets, il existe des demandeurs porteurs de projets  (qu’il faut choisir avec toutes les qualités requises), des codemandeurs et des partenaires associés  (acheteurs ou autres). Les critères d’éligibilité, droits et obligations de ces différentes catégories ont été succinctement exposées, mais sont décrites de manière détaillée dans les directives que tous ont été invités à lire méthodiquement.

 

 

SENSIBILISATION ET COLLECTE DES DONNÉES DE L’ORGANISATION DES ACTEURS DE LA FILIÈRE KARITÉ DU BÉNIN

Les équipes du PARASEP et de l'AKB à Parakou

Du 14 au 19 août 2017, le Projet d’Appui au Renforcement des Acteurs du Secteur Privé (PARASEP) a effectué une mission de collecte de données sur la filière Karité dans les départements du Borgou, de la Donga et de l’Atacora.

La mission est conduite par Monsieur Oumar BARRY, Expert du PARASEP en charge du secteur productif, avec la participation de messieurs :

  • Théophile S. FADONOUGBO, Consultant en charge de l’accompagnement des acteurs de la filière Karité dans le processus de création de leur interprofession
  • Urbain GBEOU, Coordinateur National de l’Association Karité Bénin (AKB)
  • Akim L. BELCO, Représentant du Laboratoire Central de Sécurité Sanitaire des Aliments.

Les objectifs visés sont les suivants :

  1. apprécier les actions menées par l’AKB au profit des acteurs de la filière,
  2. présenter aux acteurs de la filière karité les actions que le PARASEP compte mettre en œuvre pour la structuration, l’accès au marché et la protection de l’arbre à karité,
  3. recueillir auprès des acteurs les données sur leur organisation et la conduite de leurs activités,
  4. observer les infrastructures, équipements de travail et activités le cas échéant,
  5. sensibiliser les acteurs sur la partition attendue d’eux pour le succès des appuis à leur apporter,
  6. inciter les autorités politico-administratives à faciliter la mise en œuvre des actions de promotion de la filière,
  7. Rencontrer les PTF intervenants dans le même domaine pour créer une synergie de travail.

Dossier de presse mission de terrain du PARASEP dans le Nord Bénin (août 2017)

Atelier Interprofession de l’Aviculture du Bénin

Suite à la restructuration de la filière avicole au Bénin et la définition de nouvelles priorités en faveur de ce secteur d’activités dans le Programme d’Actions du Gouvernement, une rencontre a été organisée par l’interpofession de l’ aviculture avec l’appui du PARASEP.

Cette rencontre a été l’opportunité de présenter le projet de centre de services d’intérêts communs aux acteurs du monde paysan. Le but étant de permettre à l’inter profession de disposer des capacités et des outils pour développer son offre de services à ses membres et renforcer la compétitivité du secteur. Une ambition légitimement soutenue par le gouvernement.

Il va sans dire que le premier défi que devra s’atteler à relever le Partenariat Public-Privé est celui de la limitation des importations. Il s’agit d’accorder une priorité à la production intérieure, afin qu’elle puisse prendre le pas sur les importations, ou à défaut, équilibrer les comptes.

 

Dîner-débat CIPB sur le thème: « Le Karité béninois entre promotion de la femme rurale et création durable de valeur ajoutée »

Le CIPB avec l’appui du PARASEP, de FLUDOR Bénin, de la GIZ et de l’Association Karité Bénin a organisé  ce 07 avril 2017, dans la salle Baobab du Novotel Orisha, un dîner-débat sur la thématique: « Le Karité béninois entre promotion de la femme rurale et création durable de valeur ajoutée ».

Les débats ont permis de mieux appréhender l’ensemble de la filière karité au Bénin, ses débouchés et l’approche des autorités gouvernementales.

L’assistance a été éclairée à la fois à travers:

  • Un exposé de l’expert en Karité; Le Docteur Césaire GNANGLE
  • Les doléances de la représentante des femmes du secteur Mme Mémounath KORA
  • Le mot du Ministre de l’Agriculture de l’élevage et des pêches M. Delphin KOUDANDE

Plusieurs autres intervenants de la filière étaient également présents et ont apportés un éclairage sur leur implication dans l’activité.

L’intervention du PARASEP consistera essentiellement à aider à structurer la filière pour en améliorer la compétitivité à travers la formalisation de l’inter profession et la disponibilité de services destinés à faciliter les interventions des uns et des autres tout au long de la chaîne de valeur.